Anglais
Accueil
Théorie du miracle européen
Cosandey

       Le Secret de l'Occident (1997, 2007, 2008) expose une théorie générale du progrès scientifique, qui permet de comprendre le "miracle" technologique européen du IIe millénaire. Cette théorie (résumé) fait appel à des causalités politiques et économiques. On pourrait la baptiser "Théorie du système d'Etats prospère".
       La théorie du système d'Etats prospère est selon moi la première à expliquer toutes les principales phases d'essor et de déclin scientifique des grandes civilisations. Dans le cas de l'Occident, elle explique le miracle grec (sa naissance et sa fin), la stagnation romaine, le gouffre du haut Moyen Age, puis le lent décollage du bas Moyen Age, la Renaissance, les révolutions scientifique et industrielle et le feu d'artifice techno-scientifique des XIXe et XXe siècles.
       Le livre consacre plus d'une centaine de pages à montrer que cette théorie politico-économique s'applique aussi aux autres civilisations, à savoir qu'elle permet de comprendre les différentes phases d'avance et de recul de la science au Moyen-Orient, en Inde et en Chine, sur plus de 2'500 ans d'histoire.
       Au passage, Le Secret de l'Occident résout diverses énigmes historiques telles que le talent des Grecs anciens pour la géométrie, l'arrêt brutal de la science chinoise au XIVe siècle ou la tragique histoire russe comme l'exception japonaise en Asie. Enfin, l'ouvrage identifie les conditions nécessaires pour que la science et la technique continuent de progresser à l'avenir. (coupures de presse)
       La première édition est parue en 1997. En 2007 est parue aux éditions Flammarion une version en format poche du Secret de l'Occident. Laquelle a été suivie d'une réédition en 2008.

Le Secret de l'Occident, Arléa, Paris, 14 octobre 1997.
470 pages, isbn 2-86959-336-8, 27€ (145FF).

Disponible en ligne sur les sites européens www.alapage.com et www.amazon.fr
L'ouvrage peut aussi être feuilleté en rayon, en librairie, en particulier chez:

Librairie Eyrolles
57-61 boulevard Saint-Germain
75005 Paris
France
T +33 1 44 41 11 74
F +33 1 44 41 11 45
www.eyrolles.com


Quatrième de couverture (texte au dos du livre):
Pourquoi la Grèce antique, puis l'Europe moderne furent-elles les matrices de deux "miracles" scientifiques et culturels sans équivalent dans le monde? A quelles circonstances, à quelles qualités spécifiques l'Occident doit-il d'être l' "inventeur" de la modernité? Poser ces questions – que nous impose toujours davantage la mondialisation – c'est en poser une autre, terriblement actuelle: ces atouts prodigieux, l'Europe les aurait-elle perdus? Fruit de plusieurs années de recherche, Le Secret de l'Occident met en lumière les raisons politiques et économiques du progrès, en fournissant une explication globale et cohérente de ce qu'il est convenu d'appeler le développement. Dans un souci d'universalité, l'auteur applique sa grille d'analyse à l'Islam, à l'Inde et à la Chine, parvenant à interpréter les périodes d'avancée et de recul de ces diverses civilisations. Après avoir examiné en profondeur les causes du marasme dont souffrent aujourd'hui les pays européens, il passe en revue les scénarios qui permettraient à ceux-ci de connaître un nouvel essor.
Ouvrage d'érudition et de référence, Le Secret de l'Occident est également un précieux outil de travail. Il nous aide à repenser radicalement la relation qui lie désormais l'Occident au reste du monde.

Adresse de l'éditeur:
Editions Arléa
Claude Pinganaud, Anne Bourguignon
16, rue de l'Odéon
75006 Paris
France
www.arlea.fr
T +33 1 43 26 98 18
F +33 1 44 07 04 88
La page du livre (1)
Copie de cette page (29 mar 2002)
La page du livre (2)
Copie de cette page (10 nov 2007)




Mon livre no1: Le Secret de l'Occident (1997)
Le Secret de l'Occident (2007)
Le Secret de l'Occident (2008)
Critiques parues dans la presse
Naissance du livre et parcours commercial
L'autre Secret de l'Occident (1930)
Mon livre no2: L'Europe et la Science (1999)
Critiques parues dans la presse
Mon livre no3: La Faillite Coupable des Retraites (2004)
Critiques parues dans la presse



Anglais